[Recette] Un pâté chinois au Québec?

Allo la blogosphère,

J’espère que vous allez bien en ce mois d’octobre et que vous m’excuserez cette absence. Cela fait déjà plus d’un mois qu’il n’y a plus d’articles ici et c’est là qu’on se rend compte que le temps passe très très vite.

Aujourd’hui, le blog est fraîchement de retour avec une recette sortie droit de la belle province du Québec d’où je reviens. Quand on rentre de voyage, on aime bien partager nos découvertes avec la famille et amis. Et quoi de mieux qu’une bonne recette traditionnelle pour se mettre dans l’ambiance? Pour ce faire, j’aurais pu choisir la célèbre POUTINE québécoise. Mais en Belgique, les frites c’est aussi classique j’ai envie de dire ^^ Alors j’ai plutôt choisis le PÂTE CHINOIS.

“Bienvenue au Québec” 🙂

Parler de recette de cuisine originale, voilà qui introduis bien l’aventure. Le pâté chinois…? Oui chinois. J’avoue que, (comme vous peut-être) je me suis demandée pourquoi chinois si c’est au Québec? Quel est le rapport?
Éclairons-nous:

Petit historique du pâté chinois:

Pour résumer, il s’agit d’un met à base de bœuf haché, de maïs et de pomme de terre en purée qui est lié à l’histoire du Québec. Il y a plusieurs histoires autour de la recette:

  1. Historiquement: Ce serait lié à la construction de la voie de chemin de fer pancanadienne vers la fin du XIXe siècle. Les ouvriers étaient majoritairement asiatique et auraient été nourris principalement de bœuf haché, de pommes de terre et de maïs car c’était les aliments les moins chers et les plus facile à trouver à l’époque. Tous les travailleurs canadiens-français de l’époque ont adopté ce nouveau plat et aujourd’hui il reste encore dans les plats traditionnels de la province. Voilà donc un plat nommé ainsi en l’honneur des ouvriers asiatique.
  2. Anecdotiquement: Les québécois aiment l’humour 😉 Dans une comédie satirique connue au Québec nommée “La Petite Vie”, ils ont tiré une expression connue. Le personnage de Thérèse essaye de cuisiner correctement un pâté chinois mais cette tâche est compliquée pour elle. Elle s’y reprend à plusieurs reprises et rate à tous les coups. Soit elle utilise une tranche de boeuf et pas du boeuf haché, soit elle ne met pas les pommes de terre en purée ou elle ne sort pas le maïs de la boîte. Bref, elle n’y arrive pas. Et sa mère lui répète sans cesse : “steak, blé d’inde, patates”. Depuis, cette expression serait utilisée au Québec pour désigner quelqu’un qui serait ralenti intellectuellement. Méfiez-vous amis voyageurs si vous entendez ça^^

Et attention, le pâté chinois a tout de même été élu “met national du Québec” par le quotidien montréalais “Le Devoirien” en décembre 2007.

Ingrédients:

Pour 6 portions:
– 3 pommes de terre
– 2 c-à-soupe de lait
– 1 c-à-café d’huile
– 1/2 oignon haché finement
– 700kg de boeuf haché
– sel
– poivre
– une boite de maïs
– épices paprika

Préparation:

Préparation: 40 min (prévoir plus si vous ne l’avez jamais préparé)
Cuisson: 25 min à 190°C
Total: prévoir plus d’1 heure.

  1. Commencer par cuire les pommes de terre dans l’eau salée bouillante jusqu’à ce qu’elles soient tendres.
  2. Pendant qu’elles cuisent, peler et hacher l’oignon. Puis faites revenir les morceaux d’oignon dans une poêle huilée jusqu’à ce qu’ils soient bien doré. Ajouter le bœuf haché avec les oignons dorés et faire cuire jusqu’à ce qu’on ne voit plus de chaire rosée (logique^^).
  3. Quand la viande est cuite mettez-là dans le plat allant au four. La première couche est faite.
  4. Chauffer (sans cuire) et écraser les grains de maïs. (j’ai chauffé dans la poêle de la viande sur la plaque éteinte^^). Ensuite étaler cette deuxième couche de crème de maïs sur la couche de viande.
  5. Enfin, on s’occupe des pommes de terre. Egouter, écraser, ajouter du lait et bien battre pour faire une purée très légère. Vérifier l’assaisonnement sel, poivre, noix de muscade. Étaler cette dernière couche dans le plat où se trouve déjà la viande et le maïs à l’aide d’une spatule. Saupoudrer le tout de paprika.
  6. Enfourner 25 min puis ajuster le temps jusqu’à ce que le dessus soit doré.
pâté chinois

Beaucoup de purée pour quelque grains de maïs… mais c’est comme ça.

pâté chinois2

Sorti du four, ça sentait bon!

++ On peut y ajouter du fromage rappé pour le faire gratiner selon les goûts.

~ En résumé, tu viens de nous expliquer la recette du hachis parmentier…? C’est un peu ça oui 🙂 ~

BON APPÉTIT !

– PARTAGEZ si vous testez –

Gros becs à tous et à bientôt,

–> Si vous avez aussi goûté le pâté chinois ou une de ses nombreuses variantes au Québec (ou même ailleurs) quels sont vos impressions? Aspect, goûts, surprises, odeurs, ingrédients…?
–> Quelles variantes de cette recette connaissez-vous et conseillez-vous?

Miss Lagaffe te salue

Advertisements

10 thoughts on “[Recette] Un pâté chinois au Québec?

  1. Coucou Imagine! heureuse de te retrouver! ta recette à l’air super bonne mais j’espère que prochainement tu nous feras partager un peu de ton beau voyage qui j’espère s’est bien passé:)

    • Coucou Michèle,
      Merci! Cette aventure s’est bien passée dans l’ensemble on est fière de nous :). On a eu des mésaventures avec la voiture aussi mais on a pu gérer ça. Contente de pouvoir partager notre expérience ds quelques jours… :/ Je réfléchis encore à des articles. Qu’est-ce qui vous intéresserait?
      Bisouilles

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s