[Lecture] Le jeu des possibles – François Jacob

Coucou la blogosphère,

J’espère que vous allez bien les blogueurs(euses)? Les vacances sont passées, l’été est encore un peu là, c’est la rentrée et on est en forme. Et c’est aujourd’hui avec ce livre qu’on se retrouve. Je veux vous parler d’avenir, du monde de demain, des possibilités qui s’ouvrent comme un arbre et je veux vous recommander cet “Essai” pour une ouverture d’esprit de dingue avec Mr François Jacob (cfr auteur ci-dessous) dans “Le jeu des possibles”. Bien que cet ouvrage date de 1981, s’interroger sur l’avenir est toujours d’actualité.

“Le meilleur moyen de réaliser l’impossible est de croire que c’est possible” Alice au pays des merveilles

impossible

– THE question –

J’ai lu ce livre, car son titre m’a intriguée. Bien entendu ceci n’est pas un roman. Pendant la lecture, il a confirmé ce que j’aime lire chez B. Werber à savoir qu’il parle scientifiquement des possibilités du monde dans lequel on vit. Nous sommes constamment face à des choix et renoncements qui modifient notre avenir comme dans “Les Sims” pour les geek qui connaissent. Vivre c’est choisir et choisir c’est aussi renoncer. On a besoin des sciences pour avancer, créer, se projeter, imaginer l’avenir

“Impossible n’est pas français” Napoléon Bonaparte

lecture

Le livre (vu par Miss Lagaffe)

“Le jeu des possibles” : Essai sur la diversité du vivant.

Et de commencer avant même “l’avant-propos” par:

“On ne peut pas croire des choses impossibles” [dit Alice]
“Je suppose que tu manques d’entraînement”, dit la Reine… “Il m’est arrivé quelquefois de croire jusqu’à six choses impossibles avant le petit déjeuner.”
  Lewis Carroll De l’autre côté du miroir.

Merci Mr Jacob! On adore Alice au pays des Merveilles, on ne pouvait pas mieux commencer la lecture.

→Un livre en 3 chapitres:

  • Chapitre 1: Mythe et science

Dans le passé, dans la mythologie grecque, on utilisait beaucoup l’imagination. On inventait des histoires, on faisait des hypothèses, on décrivait ce qu’on voyait et cherchait à expliquer des phénomènes inexpliqués en s’inventant des histoires: des MYTHES. On les racontait sans vérification et on se les transmettait jusqu’à ce que petit à petit les sciences se développent.

Les sciences se basent aussi sur l’imagination, on fait des hypothèses qui sont ensuite à vérifier. On cherche les réponses. On se questionne et on pousse les recherches concrètement pour avancer et expliquer ce qu’on voit dans le monde réel.

  • Chapitre 2: Bricolage de l’évolution

L’auteur explique la sélection naturelle qui opère comme un bricoleur qui ne sait pas encore ce qu’il va produire mais récupère tout ce qu’il trouve autour de lui pour en tirer quelque objet utilisable. Il compare ce bricoleur à l’ingénieur qui, lui, sait où il va et commence à travailler une fois que tout le matériel est réunis. L’ingénieur a donc un projet précis en tête et fera tout pour le mener à bien. Quant au bricoleur, ces outils peuvent servir a des emplois divers et il collectionne beaucoup de choses “ça peut toujours servir” A quoi? Ça dépend des circonstances.

“Le processus de l’évolution ressemble à cette manière de faire quand elle produit une aile à partir d’une patte ou un morceau d’oreille avec un fragment de machoir”

Enfin je ne vais pas vous réécrire le livre mais bien qu’il date de 1981 il est intéressant. D’autant plus que je le compare à cette nouvelle actualité vous êtes au courant de la découverte de Proxima b, cette exoplanète potentiellement habitable. Bien qu’on découvre tous les mois énormément d’exoplanètes celle-ci est différente car les scientifiques espèrent y trouver la vie… On ne peut être que curieux quant à cette annonce et spéculer sur la faisabilité/réalité de cette hypothèse.

“Y a-t-il de la vie ailleurs que sur Terre?”

On n’a plus qu’à prendre un crayon et à imaginer à quoi ils ressembleraient. Et s’ils ne sont pas doté de cerveaux ou de moyens de se déplacer sont-ils alors comme nos végétaux? Autrement dit à quel stade de l’évolution en sont-ils?

En effet, l’auteur F. Jacob nous rappel l’incroyable réalité qu’est l’histoire de la création d’un être humain. Cet être qui est capable de tellement de choses grâce à un assemblage de cellules. Cette masse de dizaine de milliards de cellules nerveuses qui nous permettent d’apprendre à parler, lire, écrire, compter, jouer du piano… “Cette petite masse de cellule qui forme un être humain est le résultat d’un bricolage cosmique qui reste à la fois le problème le plus déconcertant et le comte le plus étonnant.”

  • Chapitre 3: Le temps et l’invention de l’avenir

L’humain est incroyable… oui mais… pas immortel! La sénescence, ce le déclin qui accompagne l’âge, affecte la capacité de se reproduire et survivre. Et l’auteur explique l’étonnement qu’on peut ressentir face au processus incroyable qu’est la création d’un être humain et en comparaison le fait indéniable du déclin de celui-ci. C’est déconcertant!

“Le mouvement perpétuel de la Fontaine de Jouvence n’appartient apparemment pas au monde du possible”

 

Les vivants perçoivent le monde différemment suivant la “catégorie” dans laquelle ils sont nés. Selon notre naissance en tant qu’humain, animal ou végétal, nos capacités/aptitudes seront différentes. Dès lors nous avons nos “lunettes” de vision du monde. Deux humains seront différents s’ils sont nés dans un pays différent ils auront une éducation, une évolution différente. L’appréhension et la compréhension du monde est différente par le langage, la vue, l’ouïe et tous les sens. Notre perception est propre à nous-même, on développe notre imagination, nous avons notre propre création mentale des mondes possibles, des futurs possible.

~ Une direction = un choix = un futur possible ~

aalice18

– Ceci n’est pas l’arbre des possibles de B. Werber –

Alors chacun aurait donc son monde “réel”. Cela peut être effrayant pourtant nos représentations du monde sont assez semblables pour qu’on puisse les exprimer avec des mots et ainsi avoir une “norme” et se faire comprendre.

“Plus un domaine scientifique touche aux affaires humaines, plus les théories en jeu risquent de se trouver en conflit avec les traditions et les croyances.”

“Presque tout ce qui caractérise l’humanité se résume par le mot culture”

“Le comportement d’un être humain est façonné par une incessante interaction des gènes et du milieu”. On a tous à la naissance un bagage génétique permettant l’apprentissage d’une langue, d’adopter une religion ou n’importe quelle convention sociale. C’est le milieu de naissance qui induit l’éducation et les apprentissages que le bébé va avoir. “L’égalité n’est pas un concept biologique”. La diversité humaine fait notre force sinon l’humanité entière pourrait être anéantie par une seule épidémie.

Et l’Avenir

♣ “Notre imagination déploie devant nous l’image toujours renouvelée du possible” ♣

Pourtant nos prévisions sont incertaines, l’avenir sera différent de ce que nous imaginons car des changements doivent arriver et que l’on fait des découvertes dans le domaine scientifique. Qui dit découverte dit quelque chose de nouveau, qui dit “nouveau” dit “inconnu à l’avance”. Il n’y a aucun moyen de dire ce que vont donner les recherches avant d’y aboutir. Et ce pourquoi il est interdit de choisir et donc rejeter certains aspects de la science.

“L’imprévisible est dans la nature même de l’entreprise scientifique”

“L’espoir donne sens à la vie”. Et l’espoir se fonde sur la perspective de pouvoir un jour transformer le présent en monde possible qui paraît meilleur.

L’auteur

François Jacob est Chef de service à l’Institut Pasteur et professeur de génétique cellulaire au collège de France. Il a reçu le prix Nobel de Médecine en 1965.

 

~ L’article se finit sur ces ligne et j’espère vous avoir donné l’envie d’être curieux ~

⇒ Pouce en l’air si c’est le cas comme disent les youtubeurs sauf que… les pouces n’existent pas ici.

Comme vous le savez je préfère la qualité à la quantité. Je ne suis pas tous les jours sur le blog et ne cherche pas à l’être à tout prix. Dès que j’ai du contenu à vous partager, je vous écris.
A vous,

Lâchez-vous en commentaire comme d’hab’
Si tu as trouvé ce sujet barbant au possible, si la frontière entre possible et impossible te paraît comme un gouffre, si tu ne te questionnes pas sur ton avenir et celui de ta planète,
Si IMPOSSIBLE tu ne sais plus trop quoi, si au contraire tu veux approfondir le sujet…
Si on peut s’aider c’est possible sur le net.

Bon début de semaine les imaginatifs !
Des bisous à tous et à bientôt pour la suite,

Imaginativement,

Miss Lagaffe

Advertisements

4 thoughts on “[Lecture] Le jeu des possibles – François Jacob

    • Coucou, Oui Bernie toi qui lit beaucoup aussi tu apprécieras. C’est intéressant de varier entre les romans et ces lectures instructives. On apprécie le vécu de scientifique derrière. Enfin moi en tout cas ^^
      Bisous

    • Coucou, oui et rassure-toi je ne lis qu’occasionnellement des essais. De retour, en effet je n’ai plus posté depuis quelques temps. Contente que tu sois au rendez-vous. Je continue de voir tes créa, tu ne manques pas d’imagination 🙂
      Bisous

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s